Prix Jack Layton de la jeunesse pour le développement durable de LST

Résultats de 2013-2014

Les sept écoles suivantes ont été sélectionnées parmi plus de 100 projets d’action scolaires afin de recevoir le Prix Jack Layton de la jeunesse pour le développement durable de LST.  L’école intermédiaire Calderstone a obtenu la première place, deux écoles se sont partagé le deuxième rang et quatre écoles ont mérité des mentions honorables. Prenez connaissance de leurs projets exceptionnels en lisant les sommaires figurant ci-dessous.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette initiative! Vous avez réalisé des projets fantastiques!  Nous avons hâte de voir vos initiatives de l’an prochain!

Gagnante :

École intermédiaire Calderstone

Cette année, l’école gagnante est l’école intermédiaire Calderstone de Brampton, en Ontario.  Son projet consiste dans la mise en œuvre d’une façon à la fois unique et amusante de relever les défis communautaires en matière de choix de produits alimentaires sains, durables et locaux. Félicitations!

Les élèves de cette école se sont réunis pour prendre part à des discussions sur des sujets variés, dont les avantages l’agriculture urbaine, l’importance de mener une vie saine et les débouchés de carrière dans l’industrie de l’alimentation. Les élèves à risque et des pairs agissant comme mentors, tous membres du club étudiant appelé Leaders for the Environment, Agriculture…our Future (LEAF), ont organisé un concours ‘Iron Chef Santé’ pour permettre aux élèves de faire valoir leurs connaissances en préparant des recettes saines à base d’ingrédients locaux. Plus de 700 élèves et  40 enseignants ont ainsi examiné des enjeux liés à l’alimentation saine et aux denrées produites localement.  

Deuxième rang :

École Hugh John MacDonald

Les élèves de l’école Hugh John MacDonald, à Winnipeg, au Manitoba, ont lancé un Atelier de réparation pour les bicyclettes qui n’étaient plus utilisées ou qui étaient mises au rancart. Ils ont effectué la majorité des travaux eux-mêmes et, à mesure qu’ils ont perfectionné leurs compétences, ils ont pu aider les membres de la communauté dont la bicyclette avait besoin de réparation. En tout, 21 bicyclettes ont été détournées des sites d’enfouissement et sont actuellement utilisées régulièrement par les élèves de cette école. En juin, un groupe de filles regroupant des nouvelles arrivantes au Canada feront des randonnées sur des bicyclettes remises à neuf, en compagnie de leurs instructeurs. Une journée ‘À vélo à l’école’ a été organisée conjointement avec la Semaine du vélo de  Winnipeg et, le 20 juin, les élèves de Hugh John MacDonald installeront des sites de ravitaillement dans le cadre de la Semaine du vélo. Ils y offriront des collations et des services de réparation gratuits aux participants.

 

École secondaire Windermere

Les élèves de l’école secondaire Windermere, à Vancouver, en Colombie-Britannique, ont partagé leurs connaissances et leur expérience en matière de jardinage avec ceux de l’école élémentaire Nootka. Ensemble, les élèves ont préparé un jardin en plantant des graines, arrosant les semences et arrachant les mauvaises  herbes. Ce jardin a inspiré un esprit de travail d’équipe et de communication entre les élèves, les enseignants et les membres de la communauté concernant l’importance du jardinage et les avantages de consommer des aliments biologiques et cultivés localement. De concert avec le jardin, un bac de compostage en bois a été construit pour nourrir son sol. De la fin de juin à la mi-juillet, les élèves de l’école secondaire Windermere ont l’intention de procéder à la récolte des aliments et de les distribuer au sein de leur communauté.

Mentions honorables :

École publique Bridgeport

Les élèves de l’école publique Bridgeport, à Kitchener, en Ontario, ont démontré qu’on pouvait donner priorité à la durabilité à tout âge! Les élèves de la maternelle ont adopté une approche créative à l’égard de la  sensibilisation aux enjeux de durabilité au sein de leur communauté, particulièrement dans leur forêt locale. Pendant l’une de leurs promenades hebdomadaires, les élèves ont remarqué que le ‘parc pour chiens sans laisse’ situé dans la forêt recueillait des fonds pour planter des arbres. Ils ont décidé de créer de cartes sans texte à l’aide des photos prises pendant leur excursion. Ces cartes ont ensuite été vendues aux parents de la classe et aux membres de la communauté scolaire pendant la soirée des arts de l’école. La classe de jardin a ainsi recueilli 400 $ et prévoit planter 10 grands feuillus dans le parc pour chiens. Les élèves prévoient planter les arbres au parc Bechtel le 18 juin!

Métis Beach School

Les élèves de sciences de la 11e année de l’école Métis Beach School, à Métis-Sur-Mer, au Québec, ont installé une grande étagère munie de lampes horticoles à spectre complet pour cultiver des micro-pousses. Leur projet avait pour but d’accroître la consommation de légumes verts frais chez les élèves en ajoutant à leur dîner des micro-pousses provenant du jardin de l’école. Les élèves coupaient et lavaient régulièrement les pousses pour qu’elles soient consommées à l’heure du lunch ou de la collation. Ils ont notamment fait pousser des tournesols, des pois et du daikon. Ils ont aimé cultiver ces produits et les manger toutes les semaines. La classe a aussi conçu une guide-photo pour la culture de légumes qui est à la disposition de la communauté locale.

École publique Montgomery Village

Les élèves de l’école publique Montgomery Village, située à Orangeville, en Ontario, ont été étonnés de découvrir que le sol est un environnement activement vivant! En groupe, ils ont recueilli et déchiqueté des déchets alimentaires à l’aide d’un Green Cycler et les ont ajoutés aux vermicomposteurs de leur classe. Le vermicompost a ensuite été utilisé pour infuser un thé de compost qui a été déversé sur le terrain de l’école pour le fertiliser naturellement. Les élèves espèrent que les écoles de l’Ontario adopteront d’emblée l’usage de vermicomposteurs dans leur classe et qu’ils constateront son efficacité pour la réduction de déchets. Fort impressionné de leur projet, le créateur du Green Cycler a rédigé un article à son sujet, que vous trouverez à :

http://www.thegreencycler.com/2014/raising-green-kids-the-trick-is-getting-their-hands-dirty/

École Royal Vale

Les élèves de l’école Royal Vale, à Montréal, au Québec, ont formé le Comité de jardinage de RVS, en compagnie de leurs parents, de leurs enseignants et de membres de la communauté. Environ 360 élèves de la maternelle à la 11e année ont participé à cette initiative. Ils ont créé un superbe jardin sur le terrain de l’école, lequel se targue de plus de 40 espèces de plantes indigènes et est entretenu par des élèves de tous âges. Toutes les plantes ont été ensemencées à l’intérieur. Ce projet a approfondi le sentiment communautaire de l’école Royal Vale en permettant à ses membres de partager des aliments cultivés localement et en donnant aux élèves l’occasion de reprendre contact avec l’environnement en mettant la main à la pâte dans le jardin. Cela a guéri leur « trouble de déficit de la nature! »! Grâce à ce projet, les élèves ont aussi appris l’importance de manger des aliments locaux afin de réduire leur empreinte carbonique. Pour souligner la réussite de ce projet, l’école Royal Vale a tenu une fête d’inauguration, pendant laquelle tous les plants ont été transplantés dehors. Ils ont participé à un atelier sur le jardinage, suivi d’un pique-nique communautaire. Ils ont hâte de poursuivre cette initiative l’an prochain et de manger encore plus d’aliments cultivés localement. 

Gagnants précédents : 

S'inscrire au bulletin

S'inscrire à un atelier de développement professionnel

Informations et ressources sur les sujets importants qui touchent notre monde d'aujourd'hui.